Liste des articles avec ce mot clé : poule

L'oeuf et les Schtroumpfs



Demain, c'est la fête au village des Schtroumpfs. Tous décident de faire un gâteau et deux d'entre eux sont chargés d'aller quérir un œuf.
Après bien des péripéties, les deux petits bonhommes bleus en trouvent un. Mais l’œuf s'avère magique !
Chaque Schtroumpf y va alors de son vœu et une belle pagaille s'installe dans le village.
Heureusement l’œuf éclot et s'en est fini des vœux. Tout redevient comme avant.

Un Schtroumpf envisage alors d'adopter le poussin. Forcément, en grandissant, celui-ci deviendra une poule qui donnera à son tour des œufs magiques ! Il se donne beaucoup de mal à élever le poussin jusqu'à l'âge adulte... mais catastrophe !

Il se trouve que la poule tant attendue n'est autre qu'un coq !

D'après la BD de Peyo

Oeu'tocie


Eutocie = accouchement normal

La leçon de choses

Raymond Queneau 1903 - 1976

Ombre et lumière sur un oeuf de poule

Venez, poussins,
Asseyez-vous
Je vais vous instruire sur l’œuf
Dont tous vous venez, poussins.
L’œuf est rond
Mais pas tout à fait
Il serait plutôt ovoïde
Avec une carapace
Et vous en venez tous, poussins.
Il est blanc
Pour votre race
Crème ou même orangé
Avec parfois collé
Un brin de paille
Mais ça,
C'est un supplément.
A l'intérieur, il y a...
Mais pour y voir
Faut le casser
Et alors d'où, vous poussins, sortirez ?

Attention aux oeufs


Le roman de Renart

Le roi voulait imposer la paix, et cette guerre aurait pris fin si on n'eût vu Chantecler ( le coq ) et Pinte ( la poule la plus sage et qui pondait les plus gros œufs ) arriver à la cour pour accuser Renart...
...La mésange aussi se plaint de Renart, il l'avait observé sur la branche d'un chêne creux où elle avait caché ses œufs...

Extrait de : Le roman de Renart, XII ème / XIII ème siècle

Poulailler sur pilotis
Illustration extraite du manuel médiéval : Tacuinum sanitatis conservé à la Bibliothèque Nationale de France ( BNF ).

Le roman de Renart, ensemble de récits médiévaux des XII ème et XIII ème siècles dont un goupil nommé Renart ( avec un T ) est le héros.
Peu à peu, renard ( avec un D ) supplantera goupil et deviendra le nom commun de l'animal.

Une poule pour les oeufs


La poule
Jules Renard (1864 - 1910)

Pattes jointes, elle saute du poulailler, dès qu'on lui ouvre la porte.
C'est une poule commune, modestement parée et qui ne pond pas d’œuf d'or.

Droite sous son bonnet phrygien, modestement parée, la poule commune ne pond pas d’œuf d'or.

Éblouie de lumière, elle fait quelques pas, indécise, dans la cour.
Elle voit d'abord le tas de cendres où, chaque matin, elle a coutume de s'ébattre.
Elle s'y roule, s'y trempe, et d'une vive agitation d'ailes, les plumes gonflées, elle secoue ses puces de la nuit.
Puis elle va boire au plat creux que la dernière averse a rempli.
Elle ne boit que de l'eau.
Elle boit par petits coups et dresse le col, en équilibre sur le bord du plat.
Ensuite elle cherche sa nourriture éparse.
Les fines herbes sont à elle, et les insectes et les graines perdues.
Elle pique, elle pique, infatigable.
De temps en temps, elle s'arrête.
Droite sous son bonnet phrygien, l’œil vif, le jabot avantageux, elle écoute de l'une et de l'autre oreille.
Et, sûre qu'il n'y a rien de neuf, elle se remet en quête.
Elle lève haut ses pattes raides, comme ceux qui ont la goutte.
Elle écarte les doigts et les pose avec précaution, sans bruit.
On dirait qu'elle marche pieds nus.

Histoires naturelles (1896)

L'oeuf "Marans"


Non. L’œuf de la poule de Marans (ville de Charente-Maritime) n'est pas plus drôle ou marrant qu'un autre.


Il est pondu par une variété de poule dite de "Marans" qui voit ses origines dans la région de La Rochelle. Le coq peut atteindre quatre kilos alors que la poule dépasse de peu les trois kilos.

Les œufs sont très lourds ; parfois jusqu'à quatre vingt grammes et ils ont la particularité d'être roux très foncés.

On dit que c'est le seul œuf que consommait le général De Gaulle.