Coquilles d'oeuf et d'Hélix


Recyclage, coquill'art


La canicule a été particulièrement sévère cette année et les escargots en sont les victimes insoupçonnées. Ils en ont bavé des ronds de chapeau !
Ted Doeuf, l'égérie d'Oeufpassion a fait cette douloureuse découverte lors du désherbage de sa haie. Moult coquilles d'Hélix étaient là, vides de leurs occupants, lesquels s'étaient réfugiés en vain sous l'ombrage des thuyas. Cela n'aura malheureusement pas suffit à les protéger des ardeurs du soleil.
Teddy récupère les coquilles et leur donne une nouvelle vie.
Un limaçon occupe une coquille d’œuf de poule ; nouveau Diogène dans son tonneau !
Les autres ont pris des couleurs, d'autres encore sont restés nature, mais tous se dispersent dans ce paysage pour nous offrir cet étonnant tableau surréaliste.

Deux oiseaux sur un oeuf


Cette semaine, c'est ce bel œuf en bois qui est mis en avant. Il a été choisi pour son motif très coloré.


Deux oiseaux conversent au milieu d'une végétation polychrome. Le fond de l’œuf foncé fait ressortir les coloris des deux protagonistes.
Au final, nous avons là une jolie palette de couleurs au service d'un bel objet de décoration.

Ryaba et l'oeuf d'or


Ryaba la poule

Il était une fois un vieil homme et sa femme. Ils avaient une petite poule du nom de Ryaba.
Un jour elle pondit un œuf extraordinaire ; tout en or.
Le vieil homme tenta de le casser : " toc toc " !... Rien à faire ! Sa femme tenta de le casser : " toc toc " !... Rien à faire !
Une petite souris qui passait par là fit tomber l’œuf et le brisa.
Le vieil homme se mit à pleurer. Sa femme aussi.
Alors la petite poule leur dit : ne pleure pas grand-père, ne pleure pas grand-mère.
J'en pondrai à nouveau, mais pas en or...

Ce vitrail monumental de quarante mètres carré a été érigé en 2009 à la station Madeleine du métro parisien. Il est l’œuvre de l'artiste russe Ivan Loubennikov (1951- 2021). L’œuvre illustre le conte de Ryaba la poule.
Toucher l’œuf d'or porterait chance.