Liste des articles classés dans : Littérature/histoire

A. Dumas et les oeufs (2)


Extrait de : " Le grand dictionnaire de cuisine " d'Alexandre Dumas 1802 - 1870

Omelette aux fines herbes

Cassez des œufs dans un saladier, battez-les avec un fouet d'osier, mettez-y du persil, de l'estragon, des appétits ; battez-les jusqu'à ce que blanc et jaune soient parfaitement mêlés ; versez dans le mélange un demi-verre de crème et rebattez de nouveau, puis quand votre beurre commence à pétiller dans la poêle, versez-les dans le beurre ; les œufs s'étendront en moussant dans toute la circonférence de la poêle ; alors, avec une fourchette, vous ramènerez sans cesse la circonférence au centre en ayant soin que l'omelette reste liquide et que la chair ne s'en épaississe point.
Vous aurez un plat beurré de beurre aussi frais que possible, sur lequel vous aurez semé des fines herbes nouvelles et fraîches ; versez votre omelette dans ce plat et servez la baveuse.
Excusez le mot, mais chaque art a sa langue qu'il faut parler pour se faire comprendre des adeptes.

Dessin montrant A. Dumas faisant une omelette aux huitres ! Paru dans le recueil hebdomadaire n° 18 de la cuisine des familles du 22/10/1905

Voir aussi : A. Dumas et les oeufs

Le vilain oeuf


D'après " Le vilain petit canard " de Hans Christian Andersen né en 1805 à Odense (Danemark), mort en 1875 à Copenhague.

Une cane couve ses œufs. L'un d'eux est beaucoup plus gros que les autres et met plus de temps à éclore : il en sort " le vilain petit canard ".

Illustration de Theo van Hoytema (1863 - 1917) La Haye.

Différent de ses " demi-frères et sœurs " il est rejeté de tous et est contraint de fuir. Partout où il passe, il subit railleries et coups.

Un jour pourtant, son chemin croise celui de cygnes. Lorsqu'il se mire dans l'eau, il réalise qu'il est devenu un magnifique oiseau. Majestueux parmi ses congénères, il est désormais respecté de tous.

A. Dumas et les oeufs


Extrait de : " Le grand dictionnaire de cuisine " d'Alexandre Dumas 1802 - 1870

Photo de fond d'Alexandre Dumas prise en 1855 par Nadar ( Wikipédia )

<< Il y a des personnes pour lesquelles un œuf est un œuf ; c'est une erreur ; deux œufs pondus à la même heure, l'un d'une poule qui court dans les jardins et l'autre d'une poule qui mange de la paille dans une basse-cour, peuvent présenter une grande différence dans le goût et la sapidité. >>