Liste des articles avec ce mot clé : jaune

Vivre dans un oeuf


L’œuf

Œuvre musicale de Jean Vasca (1940 - 2016)

Je voudrais vivre dans un œuf
Dans le blanc des neiges éternelles
Et dans le jaune du soleil
Sous la coquille des merveilles
Je voudrais vivre dans un œuf
Tout chaud tout pondu de la veille
Et me liquéfier comme du miel
Dans un univers parallèle...

Oeuf dissocié


Ted Doeuf, l'égérie d'Oeufpassion s'est lancé un défi artistique sur le thème de l’œuf.
Sa performance intitulée " blanc cuit, jaune cru " consiste à déstructurer un œuf en séparant le blanc du jaune.
Des soucoupes et des couverts aux couleurs assorties participent à l'élaboration du chef d'oeuf'vre !

Oeufs renaissance


Une recette de cuisine écrite de façon très littéraire (et genrée) trouvée dans " La semaine de Suzette " n° 8 datée du 20 janvier 1938. L'hebdomadaire paraissait le jeudi car à l'époque, c'était le jour sans école.


Les œufs

Dans la cuisine, les œufs devraient être réservés aux petites filles. C'est si amusant de les casser d'un coup sec, de mettre le blanc d'un côté, le jaune de l'autre, ou bien de les mettre ensemble jusqu'à ce qu'ils fassent de la mousse ! Mais le plus amusant, c'est de faire avec les œufs un vrai plat pour le vrai repas, un plat de grandes personnes.
Y a t-il des artichauts bouillis pour le dîner ? C'est triste, les artichauts bouillis dont on enlève mélancoliquement les feuilles une à une. Nous allons prendre ces artichauts et, avec nos œufs, confectionner un plat authentiquement ancien, puisqu'il s'appelle des œufs renaissance.

Les œufs renaissance

Faites bouillir de l'eau dans une casserole. Mettez-y délicatement vos œufs pendant cinq minutes. Ils en ressortiront ni durs ni à la coque, mais délicieusement moelleux, mollets, enfin. Otez-en la coquille avec beaucoup de précaution pour qu'ils ne se crèvent pas. Prenez vos artichauts bouillis, ôtez-en les feuilles et le foin et, dans chaque fond, déposez un œuf mollet épluché. Une sauce tomate, dont vous les arroserez, donnera à votre plat une petite note gaie et vous saupoudrerez le tout, avant de servir, de persil haché.

Anatomie d'un oeuf


En cours d'oeufologie shadokienne (Ga, Bu, Zo, Meu)* on apprend que d'une façon générale, tout œuf se compose de trois parties : l'intérieur, l'extérieur et l'entre deux.
* Ga, Bu, Zo, Meu sont les quatre monosyllabes composant le langage des Shadoks


Plus sérieusement, Ted Doeuf, le petit bonhomme en bois d'Oeufpassion s'est essayé à disséquer un œuf. Cette leçon de choses a pour but d'expliquer que cette coquille d'apparence anodine renferme un univers complexe.
Pour faire simple et ne pas se lancer dans un cours magistral, on peut dire qu'un oeuf est composé de :
-1- Une coquille calcaire
-2- Deux membranes souples collées l'une à l'autre, mais qui se désolidarisent au gros bout pour laisser entre elles la place à la chambre à air
-3- Un blanc (transparent) dans lequel on aperçoit ici un des deux chalazes torsadés (de couleur blanche) maintenant le jaune
-4- Un jaune

L'oeuf rebondissant



Pour rendre un œuf souple et rebondissant, il suffit de le plonger dans du vinaigre blanc pendant douze à vingt quatre heures.
La coquille va peu à peu se dissoudre jusqu'à disparaitre complètement. Seules les deux membranes coquillières, étroitement liées vont maintenir le blanc et le jaune en place.
Débarrassé de son corset calcaire, l’œuf prend du volume.
La pointe métallique d'un coupe-papier déchire aisément l'enveloppe élastique et l’œuf s'épanche alors dans l'assiette destinée à le recueillir.

Voir aussi : Un œuf magique