Liste des articles avec ce mot clé : histoire-naturelle

Eggs'position


Quatre beaux œufs s'exposent dans une vitrine du Muséum d'Histoire Naturelle de Londres.


De gauche à droite, on reconnaît un œuf d’émeu, très foncé, ovale avec une surface rugueuse, originaire d'Australie.
Le deuxième œuf a été pondu par un nandou vivant en Amérique du Sud, il est ovale et lisse.
Le troisième est un œuf d'autruche africaine, il ressemble à de la porcelaine.
Enfin, le quatrième est un œuf de grand pingouin, un alcidé aujourd'hui disparu qui vivait dans les eaux de l'atlantique nord. Il est maculé de filaments bruns et noirs.

Oeuf de manchot papou


Les manchots papou ( Pygoscelis papua ) sont des oiseaux vivant dans l'hémisphère austral.

Photo prise dans le très hétéroclite musée Kelvingrove à Glasgow, dans une salle dédiée à l'histoire naturelle.

Chaque couple élabore son nid avec des pierres. Des herbes sèches et des plumes en garnissent parfois le fond.
La femelle pond deux œufs blancs presque sphériques se salissant rapidement dans le nid.
L'incubation dure plus de trente jours, elle est assurée par les deux parents.
Après être restés au nid environ un mois, les petits rejoignent un groupe de jeunes ; une sorte de crèche qui permet alors aux parents d'aller chercher de la nourriture tout en préservant ces juvéniles des attaques des prédateurs.

Oeufs de sterne arctique


La sterne arctique ( Sterna paradisaea ) est un bel oiseau élégant qui niche sur le sable ou les galets des plages.Le nid est une simple dépression creusée dans le sol. Il peut parfois être recouvert d'herbes sèches.

Photo prise dans le très hétéroclite musée Kelvingrove de Glasgow, dans une salle dédiée à l'histoire naturelle.

La ponte comporte de 1 à 3 œufs de couleur chamois, crème ou verdâtre. Ils sont maculés de tâches brunes et noires.
Mâle et femelle couvent environ 24 jours. Les poussins quittent le nid entre 21 et 24 jours.

Oeuf de fulmar boréal


Les fulmars ( Fulmarus glacialis ) sont des oiseaux pélagiques qui nichent en grandes colonies sur les falaises rocheuses.
Ils pondent un seul œuf blanc mat mesurant en moyenne 48 mm x 74 mm ; il est couvé par les deux parents pendant plus ou moins cinquante jours.

Photo prise dans le très hétéroclite musée Kelvingrove de Glasgow, dans une salle dédiée à l'histoire naturelle.

Ces oiseaux étaient jadis une ressource vitale pour les gens des îles écossaises. Ils vendaient les plumes pour confectionner des matelas, l'huile obtenue servait à l'éclairage, les oeufs et les oiseaux étaient consommés et les os étaient utilisés comme fertilisant !

Oeufs de guillemots


Collection de six œufs de guillemots de Troïl ; ( Uria aalge )

Photo prise dans le très hétéroclite musée Kelvingrove à Glasgow dans une salle dédiée à l'histoire naturelle.

Si les œufs des guillemots de Troïl sont tous piriformes (larges à un bout et étroits à l'autre), ils diffèrent par contre étonnamment par leurs couleurs et leurs tâches brunes. Ils peuvent être blancs, gris, crème, bruns, bleus ou verts et sont peu ou prou recouverts de tâches ou de filaments bruns foncés.
Les guillemots nichent en colonies sur les falaises et parois rocheuses. L’œuf unique est pondu à même la roche et sa forme le fait rouler sur lui-même, évitant la chute dans le vide.
La couvaison est assurée par les deux parents, elle dure plus ou moins trente jours.