Un oeuf printanier


Voici une composition toute simple. Elle a le mérite d'évoquer spontanément le printemps.


Une ouverture circulaire est percée dans le flanc de l’œuf. D'aucuns y verront une œuvre de fainéant. Personnellement, j'emploierais plutôt le terme de minimaliste ; le but n'étant pas de faire compliqué.
Les anglophones ont une formule qui résume ce courant de pensée : Less is more, ou quand le moins peut être plus !

L'opercule détaché gît sous l'orifice béant. On voit que l'oiseau a compté les jours pendant lesquels il était emprisonné dans sa coquille. Le printemps le délivre de sa cage et nous inonde de magnifiques couleurs.
------------------------------
Vous avez aimé cet article ? Alors n'hésitez pas à le partager à l'aide des boutons ci-dessous :


Écrire un commentaire

Quelle est le cinquième caractère du mot yud6iw ? :