T'as de beaux oeufs


Quand Marcel Proust parle d'Albertine.

... Quelquefois, sans y penser, quand on regardait sa figure ponctuée de petits points bruns et où flottaient seulement deux taches plus bleues, c'était comme on eût fait d'un œuf de chardonneret, souvent comme d'une agate opaline travaillée et polie...où, au milieu de la pierre brune, luisaient comme des ailes transparentes d'un papillon d'azur, les yeux où la chair devient miroir et nous donne l'illusion de nous laisser plus qu'en les autres parties du corps, approcher de l'âme.

A l'ombre des jeunes filles en fleur.


Oeuf de chardonneret, photo Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Voilà donc à quoi ressemblait Albertine ! Deux ailes d'un papillon bleu achèverait le portrait avec élégance.
------------------------------
Partager cet article :

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot apyk ? :