Liste des articles avec ce mot clé : bnf

Paysanne portant un panier d'oeufs



" Une paysanne portant sur la tête un panier d’œufs " est un dessin de la collection de Roger de Gaignières, généalogiste français et collectionneur né dans la Nièvre en 1642 et mort à Paris en 1715.
Le document est conservé à la Bibliothèque Nationale de France.

Le ramassage des oeufs


Ce folio illustre le ramassage des œufs dans un poulailler au moyen-âge. Il est extrait d'un manuel médiéval : Le Tacuinum Sanitatis réalisé par un copiste allemand au XV ème  siècle.

Photo Wikipédia, l'encyclopédie libre

L'original, en langue arabe date du XI ème siècle, il a largement inspiré ce document traduit en langue latine.
Le manuscrit est conservé à la Bibliothèque Nationale de France.

Attention aux oeufs


Le roman de Renart

Le roi voulait imposer la paix, et cette guerre aurait pris fin si on n'eût vu Chantecler ( le coq ) et Pinte ( la poule la plus sage et qui pondait les plus gros œufs ) arriver à la cour pour accuser Renart...
...La mésange aussi se plaint de Renart, il l'avait observé sur la branche d'un chêne creux où elle avait caché ses œufs...

Extrait de : Le roman de Renart, XII ème / XIII ème siècle

Poulailler sur pilotis
Illustration extraite du manuel médiéval : Tacuinum sanitatis conservé à la Bibliothèque Nationale de France ( BNF ).

Le roman de Renart, ensemble de récits médiévaux des XII ème et XIII ème siècles dont un goupil nommé Renart ( avec un T ) est le héros.
Peu à peu, renard ( avec un D ) supplantera goupil et deviendra le nom commun de l'animal.

Oeufs couvés sous les aisselles


Toine, une nouvelle de Guy de Maupassant (1850 - 1893)

Antoine Mâcheblé dit Toine est cabaretier de son état. C'est un bon vivant qui aime s'amuser et se délecter de sa fameuse " fine ".
Un jour, il a une attaque qui le laisse paralysé et le cloue définitivement au lit.
Sa femme (éleveuse de poules) ne supporte plus de le voir inactif. Elle le traite de propre à rien, de fainéant et de gros soûlot !
Elle a alors l'idée de lui faire couver des œufs afin qu'il se rende utile. Elle en met cinq sous un bras et cinq sous l'autre.
La chaleur de ce gros corps inerte fait éclore les œufs sous le regard émerveillé de Toine et l’œil intéressé de sa femme.

Dessin anonyme parut dans La Lanterne du 5 août 1888 conservé à la Bibliothèque Nationale de France.