Liste des articles avec ce mot clé : oeufs-d-autruche

Oeufs de Noël 2020


L'isolement
Poème d'Alphonse de Lamartine (1790 - 1869)

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Deux œufs d'autruche et un œuf d'oie pour une représentation de la famille réduite à sa portion congrue.

Ces neuf mots (certes sortis de leur contexte) décrivent l'atmosphère étrange qui risque de régner en ce Noël 2020.
Plusieurs " êtres " ne seront pas à nos côtés pour le réveillon, et les festivités prendront une autre tournure que celle désirée.
Bon Noël...quand même !


oeu'phorie


Teddy Doeuf, dit " Ted Doeuf " est resté scotché sur le précédent article. Pour une fois, il a décidé de rester sérieux. Il aimerait tant être le possesseur de ce globe terrestre florentin élaboré avec deux moitiés d’œufs d'autruche.


A sa droite, la face représentant l'Asie. A sa gauche le dos de la sphère illustrant les Amériques fraîchement découvertes. Beaucoup de terres encore inexplorées et non répertoriées.

Teddy pose devant le dessin d'un couple d'autruches. Des spécimens de ces grands oiseaux ont offert au XVI ème siècle les coquilles de leurs œufs pour confectionner ce magnifique globe terrestre daté de 1504 et peut-être assemblé dans l'atelier de Léonard de Vinci.

Voir l'article précédent.

Oeuf globe terrestre


Jolie trouvaille d'un collectionneur belge ; un globe terrestre fabriqué avec deux parties inférieures d’œufs d'autruche.


La sphère serait la plus ancienne montrant le nouveau monde au moment de sa découverte par Christophe Colombs et Amerigo Vespucci.
Quelques îles représentent l’Amérique du nord, alors que l'Amérique du sud est désignée par trois noms : Mundus Novus, Terra de Brazil et Terra Sanctae Crucis.

Ce bel objet aurait été conçu à Florence, peut-être même dans l'atelier de Léonard de Vinci en 1504.

Oeufs d'autruche brodés


J'ai visité le Muséum d'Histoire Naturelle de Rouen où j'ai pu admirer l'exposition permanente d’œufs brodés de Nephtalie Kahn (1865 - 1949).


C'est en voyant sa sœur ainée repriser des chaussettes sur un œuf en bois que lui vint l'idée de broder des œufs naturels.
En 1928 il délaisse les œufs de pigeons, de poules et d'oies pour utiliser des œufs d'autruches.
Ces deux merveilleux œufs ont sûrement demandé des mois de travail. Le dessin sur la coquille, le perçage de centaines de trous et la broderie en fils de soie ont requis à n'en pas douter ; temps et concentration de la part de l'artiste.