Liste des articles avec ce mot clé : nature

L'oeuf de vanneau


L’œuf de vanneau est brun, parfois ocre ou tirant sur le vert olive, il est criblé de tâches noires.


Généralement pondus entre les mois de mars et mai, les œufs au nombre de quatre sont déposés dans une des nombreuses cuvettes façonnées par le mâle. La femelle la tapisse d'herbes sèches qu'elle jette par dessus son épaule. L'incubation dure environ vingt quatre jours. Quelques heures après l'éclosion, les petits peuvent suivre leur mère et ils prendront leur envol cinq semaines plus tard.
L’œuf de vanneau était autrefois prisé comme une friandise.

Lire la suite de L'oeuf de vanneau

Eclosion


Un bébé sort de sa coquille. Il s'agit là d'un œuf de caille, tout petit, inclus dans un œuf de poule.


On pourrait presque décliner la chose à l'infini car la composition entrerait aisément dans un œuf d'oie, lequel serait accueilli dans un œuf de cygne. Ce dernier aurait sa place dans un œuf d'émeu et l’œuf d'autruche accepterait le tout. On pourrait encore faire un saut en pays Malgache. Et là on trouverait peut-être un œuf fossilisé d'Aepyornis, écrin idéal pour ces étonnants œufs gigognes.

Se ressembler comme deux oeufs


Cette expression a pour référence le poulailler. En effet, quoi de plus ressemblant que deux œufs de poules.

Mais  si l'on observe une collection d’œufs d'oiseaux, ce qui saute aux yeux,  c'est justement leurs différences, tant par la forme que par la  couleur.


La forme tout d'abord, varie énormément. Cela va de la sphère à l'ovale, en passant par la forme cylindrique, conique et piriforme (large à un bout et étroit à l'autre), permettant à l’œuf de rouler sur lui-même, ce qui est bien pratique pour les oiseaux nichant sur les falaises et parois rocheuses.

La couleur offre quant à elle, une palette allant du blanc jusqu'au rouge, en passant par le vert, l'orange, le gris et le bleu.

Par ailleurs, beaucoup d’œufs ont des tâches, des mouchetures ou des rayures à la surface de leur coquille.

Toutes ces particularités font que cette expression est peu à peu tombée en désuétude, et que de nos jours, nous préférons employer celle-ci : "se ressembler comme deux gouttes d'eau".

Voir aussi cette page sur l'oviparité dans le monde animal .

Transparence


Voici l’œuf qui résume à lui seul le travail que j'effectue sur les coquilles.
Il s'agit d'un œuf de poule somme toute assez commun qui après un "lifting" méticuleux peut enfin s'afficher fièrement.


Bien à l'abri dans son écrin transparent, il n'en a pas moins subit quelques "sévices". Décidément, il faut souffrir pour être beau.
Mais désormais, il jouit d'un repos bien mérité et suscite l'admiration de quelques-uns.



Il a d'abord été vidé et débarrassé de ses deux membranes coquillières internes et lavé à l'eau vinaigrée.
Puis les dessins géométriques ont été réalisés au crayon.

Les fraises sont alors passées à l'action, et peu à peu la coquille est devenue transparente et légère.

Bienvenue sur Oeufpassion



Cet « ovo-site » est dédié à ma passion pour l’œuf : de la coquille naturelle laissée brute ou utilisée comme support artistique à l’œuf façonné de mains d’hommes en divers matériaux (bois, porcelaine, verre, plâtre, pierre…).

L’œuf est présent dans de nombreux domaines ; la peinture, l’histoire, la chanson, la littérature, etc… Nous les découvrirons ensemble.

Ce site est donc « tout n’œuf » ; il hébergera une multitude d’articles que vous trouverez peut-être « eggs’cellents ».

Je répondrai volontiers à vos commentaires.

Bonne lecture.

Didier.